Les Aventures de Tintin Forum Index


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Polémique sur Hergé
Goto page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Post new topic   Reply to topic    Les Aventures de Tintin Forum Index -> Hergé et son oeuvre -> Hergé et ses collaborateurs -> Hergé
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Fri 3 Dec - 22:23 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Je vais juste préciser ici les positions politiques d'Hergé avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, cette période de sa vie étant très controversée.

Sur la participation d'Hergé au journal Le Vingtième Siècle, il n'y a pas grand-chose à dire. C'était à coup sûr un journal ultra-catholique, mais pas fasciste et qui pouvait difficilement l'être. Il faut rappeler ici que l'idéologie nazie est très antichrétienne, le christianisme étant considéré comme une invention juive. Il y avait aussi de fortes tendances anticléricales au parti fasciste italien, le christianisme étant alors supposé détourner le peuple italien de sa vocation impérialiste et militariste.

Cela n'exclut pas bien sûr qu'il y ait des passerelles entre l'ultra-catholicisme et le fascisme. Ils se retrouvent en particulier dans l'anticommunisme. Mais il existe aussi des passerelles entre les extrêmes des deux bords. Mussolini venait par exemple directement de l'extrême-gauche. Hitler se considérait aussi comme un révolutionnaire et un socialiste, plus précisément national-socialiste. Beaucoup de mouvements révolutionnaires du 20e siècle étaient simultanément nationalistes et socialistes (Algérie, Vietnam...).

Hergé n'a par ailleurs jamais eu la foi, comme il l'a déclaré plus tard. Il est entré au Vingtième Siècle simplement parce que l'occasion s'est présentée d'avoir un travail.

Les trois premiers Tintins étaient des commandes de la direction du journal : dénoncer la dictature communiste en Russie, glorifier la colonisation belge au Congo, dénoncer encore la civilisation immorale et matérialiste des États-Unis. Les deux premiers sujets n'enthousiasmaient pas beaucoup Hergé, comme il le dira plus tard. Mais Hergé ne pouvait pas non plus trop discuter au début de sa carrière et il a essayé de s'en tirer en y mettant une bonne dose d'humour.

Par ailleurs, il est certain que le régime stalinien en Russie n'était quand même pas une référence pour les droits de l'homme ! L'épisode du Congo est plus discutable, même si les ingénieurs, médecins, instituteurs ont fait sans aucun doute des choses valables là-bas. Hergé a reconnu qu'il n'avait pas pris la peine de se documenter sérieusement, pressé d'en finir, et avait trop suivi les stéréotypes de son époque : « Les Noirs sont de grands enfants, heureusement qu'on est là pour faire leur bonheur ! »

Le sujet de l'Amérique intéressait par contre Hergé et cette histoire est d'ailleurs nettement plus réussie que les deux précédentes. Hergé ne cache pas les défauts de la civilisation américaine (corruption, racisme), mais aussi ses qualités (modernité, dynamisme).

Par la suite, Hergé réalisera une histoire anti-impérialiste (Le Lotus bleu), très progressiste pour son époque. La domination japonaise en Chine y est bien sûr fortement critiquée, mais aussi celle des Occidentaux. Il suffit de relire cet épisode.

Le sceptre d'Ottokar est clairement antifasciste. Cette histoire a été réalisée juste après l'annexion forcée de l'Autriche par l'Allemagne nazie. La Syldavie figure alors l'Autriche, tandis que la Bordurie représente l'Allemagne nazie. Le comploteur pro-bordure essayant de renverser le roi de Syldavie s'appelle Müsstler, raccourci évident de Mussolini et Hitler. Il dirige par ailleurs La garde d'acier (page 58), dont le nom est inspiré de la Garde de fer, un parti fasciste de Roumanie. L'avion bordure abattu (page 56) est aussi un Heinkel 111, pour lequel Hergé fut averti par un censeur allemand sous l'Occupation : « Attention, il ne faut surtout pas recommencer ce genre de plaisanterie... »

Hergé ridiculise aussi Mussolini et Hitler dans plusieurs Quick et Flupke, non réédités car il jugeait le contexte trop dépassé et après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Je les ai dans l'intégrale des éditions Rombaldi. Vous les trouverez aussi probablement dans l'une ou l'autre rétrospective publiée par Casterman. J'ai mis l'une de ces historiettes dans la section Quick et Flupke du forum, sujet Les dictateurs.

Enfin, Monsieur Bellum, un héros comique éphémère créé par Hergé, qualifie Hitler de fou. J'ai mis cette scène dans la section Autres œuvres, sujet Mr Bellum et Hitler. Significatif, non ?

On a par ailleurs supposé des tendances antisémites chez Hergé, en s'appuyant sur le personnage antipathique de Blumenstein (plus tard, Bohlwinkel) dans L'étoile mystérieuse. Il est en effet représenté sous des traits sémites. Mais Bohlwinkel ne fait que de rares apparitions et le mot « juif » n'est surtout jamais écrit. Hergé a par ailleurs suffisamment mis en scène des affreux de toutes origines !

Contre-exemple, les activistes juifs de Palestine sont montrés sous un jour plutôt favorable dans L'or noir (première version) et le mot « juif » est là bien indiqué ! Reportez-vous à la section du forum consacrée à cette histoire.

À l'exception de L'étoile mystérieuse et de Monsieur Bellum, tous ces récits ont paru avant-guerre dans Le Vingtième Siècle. Cela montre bien que ce journal ultra-catholique n'était pas fasciste et pouvait même être progressiste sur certaines questions, la Chine par exemple.

C'est dans le cadre de ses activités au Vingtième Siècle qu'Hergé rencontra Léon Degrelle, tristement célèbre par la suite. L'amitié d'Hergé pour Degrelle ne fait aucun doute, mais n'implique pas une adhésion à ses idées politiques. Degrelle n'avait de toute façon rien fait alors de répréhensible. Son parti Rex n'était même pas fasciste au départ, seulement populiste et démagogique. C'est beaucoup plus tard, sous l'Occupation, que Degrelle versera dans la collaboration. Mais Hergé ne le voyait plus alors depuis longtemps. Il refusera par ailleurs une proposition de Degrelle pour qu'Hergé devienne le dessinateur du parti rexiste.

Pour la participation d'Hergé à un journal collaborateur sous l'Occupation, je remets les choses dans le contexte. Le Vingtième Siècle, journal où publiait Hergé, s'était sabordé lors de l'invasion de la Belgique par l'Allemagne nazie (1940). Hergé publia alors Tintin dans le journal Le Soir, un grand journal belge d'informations générales, peu orienté politiquement. Mais il est en effet devenu progressivement collaborateur, les occupants allemands faisant alors pression pour y introduire de plus en plus des journalistes fascistes. C'était d'ailleurs leur politique pour toute la presse. Tous les journaux étant finalement devenus collabos, Hergé n'avait plus le choix.

Hergé aurait évidemment pu démissionner, mais il lui fallait bien aussi gagner sa croûte. Est-ce que le fait de publier Tintin dans un journal devenu collabo était par ailleurs vraiment de la collaboration ? À ce compte-là, il aurait fallu inculper tous les cheminots et postiers sans exception, puisqu'ils étaient salariés d'entreprises ayant rendu des services à l'armée allemande ; les serveurs et cuisiniers des restaurants où mangeaient des soldats allemands, les ouvreurs des cinémas fréquentés par des Allemands, les boulangers qui ont vendu du pain à des soldats allemands... Cela fait quand même beaucoup de monde, peut-être la moitié de la population en taule pour collaboration !

Par ailleurs, Hergé n'a même pas fait le succès du journal Le Soir avec Tintin. En effet, le tirage papier des journaux était fixé autoritairement par les occupants allemands. Et ils n'avaient pas plus de raisons d'avantager Le Soir qu'un autre journal, puisque tous étaient devenus collabos. On peut même soutenir que Tintin a diminué la place réservée aux articles collabos dans Le Soir.

Voilà, vous pouvez voir que toutes ces controverses et polémiques n'ont pas lieu d'être et frisent même souvent le ridicule. J'ajoute que l'humour et la dérision qui imprègnent toute l’œuvre d'Hergé sont totalement incompatibles avec l'adhésion à une idéologie quelconque.

Pour plus de détails, je ne peux que renvoyer à mon sujet Tintin et la politique, dans cette même section Hergé et ses collaborateurs. Sans me vanter, je pense avoir fait là du bon travail, d'ailleurs apprécié... 


Last edited by Spalding on Mon 11 Apr - 10:04 (2016); edited 12 times in total
Back to top
arnaudnono
Vieil ami du capitaine
Vieil ami du capitaine

Offline

Joined: 27 Jan 2010
Posts: 2,712
Localisation: sur le Sirius
Pays: France
Région: Pays-de-la-Loire
Masculin Balance (23sep-22oct)

PostPosted: Fri 3 Dec - 23:40 (2010)    Post subject: Re: Hergé antifasciste ou fasciste ? Reply with quote

Spalding wrote:

Sur la participation d'Hergé au journal Le Vingtième Siècle, il n'y a pas grand-chose à dire. C'était à coup sûr un journal ultra-catholique, mais pas fasciste et qui pouvait difficilement l'être. Il faut rappeler ici que l'idéologie nazie est très antichrétienne

Je me permet juste une petite précision. Le "Nazisme" et le "fascisme" sont en réalité deux idéologies différentes. L'Italie de Mussolini n'était pas Nazie mais Fasciste. L'Allemagne de Hitler n'était pas fasciste mais Nazie. Mais dans le fond, tu as raison, l'idéologie Nazie est antichrétienne.
Back to top
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Sat 4 Dec - 00:13 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Je prends le fascisme au sens large : une idéologie nationaliste préconisant un régime totalitaire, avec des tendances xénophobes. Parti unique, régime policier, culte de la personnalité, propagande incessante, embrigadement de la population, économie dirigée, organisation corporatiste des métiers... On constate beaucoup de points communs avec les régimes communistes (Staline, Mao...), l'idéologie n'étant cependant pas la même : lutte des nations d'un côté, lutte des classes de l'autre.

Mais il n'y avait sinon pas des camps de concentration en Italie comme en Allemagne ou dans l'ancienne Union Soviétique (goulag). Sur le plan idéologique, on constate aussi des différences nettes entre le national-socialisme allemand et le fascisme italien, tenant à la définition de l'étranger. Pour le nazisme, le critère est racial ou pseudo-racial, avec notamment le postulat d'une soi-disant race juive. D'un point de vue scientifique, cela n'a strictement aucun sens : tous les hommes partagent le même patrimoine génétique. Et il est aussi souvent le même entre les mammifères.

Ou alors, il y a autant de races que d'individus. Il faudrait par exemple ne pas tenir compte seulement de la couleur de la peau, mais de la forme du nez, des cheveux, du groupe sanguin... On mettrait alors dans la même race les Français et Chinois de groupe sanguin A, dans une race différente ceux du groupe B. On voit bien à quel point tout cela est absurde !

Pour le fascisme italien, la définition de l'étranger est beaucoup plus floue que chez les nazis. Il faut en particulier remarquer que le régime de Mussolini n'a pas été antisémite pendant très longtemps. Il y avait des Italiens d'origine juive au parti fasciste, comme d'ailleurs parmi les antifascistes. C'était par contre impensable au parti nazi.

Cette différence tient probablement au fait que l'antisémitisme était historiquement très faible en Italie. Pour autant, le régime de Mussolini a adopté une législation antisémite en 1938. Elle sera par ailleurs mal appliquée en Italie. Pendant la guerre, l'armée italienne protègera aussi les Juifs dans les zones qu'elle occupait alors en France et dans les Balkans. Un officier italien ira même jusqu'à écrire : "Les mesures antisémites des Allemands sont profondément répugnantes et totalement incompatibles avec l'honneur de l'armée italienne."

Il semble bien en fait que l'antisémitisme tardif de Mussolini soit un emprunt au régime nazi. Mussolini se sentait alors dépassé par Hitler et voulait apparaitre aussi affreux que lui ! Cet emprunt révèle en tout cas bien que les idéologies de ces deux régimes étaient fondamentalement identiques.

Par contre, Franco ne versera jamais dans l'antisémitisme. Mais son régime était beaucoup plus une dictature militaire classique qu'un totalitarisme fasciste. Franco fera même publier une revue soulignant l'apport des Juifs à l'Espagne. Pendant la guerre, les consulats espagnols dans les Balkans délivreront beaucoup de passeports espagnols aux Juifs pour les sauver de la déportation. On pensera par ailleurs ce qu'on veut du régime franquiste, mais il faut lui donner quitus sur ce point.


Last edited by Spalding on Sun 12 Dec - 22:22 (2010); edited 15 times in total
Back to top
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Sat 4 Dec - 02:41 (2010)    Post subject: Re: Hergé antifasciste ou fasciste ? Reply with quote

arnaudnono wrote:
Spalding wrote:

Sur la participation d'Hergé au journal Le Vingtième Siècle, il n'y a pas grand-chose à dire. C'était à coup sûr un journal ultra-catholique, mais pas fasciste et qui pouvait difficilement l'être. Il faut rappeler ici que l'idéologie nazie est très antichrétienne

Je me permet juste une petite précision. Le "Nazisme" et le "fascisme" sont en réalité deux idéologies différentes. L'Italie de Mussolini n'était pas Nazie mais Fasciste. L'Allemagne de Hitler n'était pas fasciste mais Nazie. Mais dans le fond, tu as raison, l'idéologie Nazie est antichrétienne.


Le parti fasciste italien était fondamentalement aussi antichrétien que son homologue nazi pour les raisons indiquées. Le christianisme, par son humanisme et sa vocation internationale, détournait en effet les Italiens du militarisme et de la guerre. L'accord du Latran (1929) n'était qu'un traité entre deux États. Par la suite, il y a eu de sérieux conflits entre le Vatican et Mussolini. L'Église catholique reprochait au régime fasciste de détourner la jeunesse du christianisme en l'embrigadant dans ses organisations de masse. Elle reprochait aussi au fascisme son idolâtrie païenne de l'État totalitaire. Cela dit, Mussolini ne pouvait pas persécuter ouvertement l'Église catholique, trop influente en Italie.

Quant à Hitler, il étalait sans arrêt son antichristianisme en privé comme d'ailleurs implicitement dans Mein Kampf. Les éléments encore plus radicaux du parti nazi comme Rosenberg le pressaient d'agir pour déraciner le christianisme, une invention juive pour eux. Mais Hitler ne voulait pas aller trop loin, pour ne pas compromettre l'unité nationale pendant la guerre. Il se réservait le grand règlement de compte avec les chrétiens juste après sa victoire finale.

L'Église catholique était particulièrement détestée des nazis, car elle prenait ses ordres à l'étranger, auprès du pape. Celui-ci avait d'ailleurs condamné l'idéologie raciste des nazis par l'encyclique Mit brennender Sorge (1937). Il faut noter aussi que les régions catholiques d'Allemagne ont très peu voté pour les nazis lors d'élections libres, beaucoup moins que celles protestantes. Beaucoup de catholiques allemands pensaient qu'ils seraient les prochains sur la liste noire des nazis, juste après les Juifs. Mais ils se défendaient. Quand un ministre nazi a interdit les crucifix et prières dans les écoles bavaroises, il y a eu de telles protestations et manifestations dans cette région très catholique qu'il a été obligé de reculer !


Last edited by Spalding on Mon 6 Dec - 20:05 (2010); edited 7 times in total
Back to top
monsieur Li
Patron du Lotus bleu
Patron du Lotus bleu

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 5,402
Emploi: écornifleur à roulettes
Localisation: chez les fils du Dragon
Pays: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Sat 4 Dec - 02:50 (2010)    Post subject: Re: Hergé antifasciste ou fasciste ? Reply with quote

Spalding wrote:
 Beaucoup de catholiques allemands pensaient qu'ils seraient les prochains sur la liste noire des nazis, juste après les Juifs.
Les juifs, les tziganes, les serbes, les croates, les opposants, les homosexuels, les prisonniers politiques, les criminels, les associaux, les témoins de Jéhovah... et les chrétiens devaient suivre ? Il devait pas rester grand monde à la fin !
________________________

©Hergé/Moulinsart 2010

Back to top
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Sat 4 Dec - 02:58 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Il est sûr que les nazis voulaient exterminer beaucoup de monde. C'était une idéologie criminelle par définition. On n'a jamais fait pire dans toute l'histoire de l'humanité.

Mais les chrétiens, notamment les catholiques, étaient vraiment trop nombreux. Les nazis auraient donc procédé de manière un peu plus subtile avec eux si on leur avait laissé assez de temps. Seul le clergé aurait été persécuté ou même exterminé. Les jeunes catholiques embrigadés de force dans les organisations hitlériennes auraient fini par se convertir au nazisme. Question de temps...


Last edited by Spalding on Mon 6 Dec - 20:05 (2010); edited 1 time in total
Back to top
yiarkyiark
Guest

Offline




PostPosted: Mon 6 Dec - 13:11 (2010)    Post subject: Re: Hergé anti-fasciste ou fasciste ? Reply with quote

Spalding wrote:
...
On a par ailleurs supposé des tendances antisémites chez Hergé, en s'appuyant sur le personnage antipathique de Blumenstein (plus tard, Bohlwinkel) dans L'étoile mystérieuse. Il est en effet représenté sous des traits sémites. Mais Bohlwinkel ne fait que de rares apparitions et le mot « juif » n'est surtout jamais écrit. Hergé a par ailleurs suffisamment mis en scène des affreux de toutes origines !
...



Il y a aussi celle ci encore plus tendancieuse sur laquelle Hergé a omis de s'exprimer; alors qu'il a fait dans un entretien avec Numa Sadoul concernant Blumenstein. Peut être pensait il que cette vignette tomberait dans l'oubli car elle n'est parue que dans la version "Le Soir". Il n'empêche que c'est typique de l'humour antisémite lourdingue de l'époque. J'ai du mal a attribuer ce dessin a une erreur de jeunesse ou un manque de clairvoyance car on voit bien dans le Lotus Bleu ou Ottokar qu'Hergé avait un grand sens politique. Sans doute a t-il subit beaucoup de pression a l'époque et qu'il n'était pas entièrement maître de son oeuvre pour cet album. Et le reste de son oeuvre a bien montré la grande humanité de cet homme.
Back to top
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 6 Dec - 13:21 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Je me suis expliqué sur cette caricature dans mon sujet Tintin et la politique. C'est la caricature traditionnelle des usuriers juifs. Dans Tintin en Amérique, vous pouvez voir aussi la caricature d'un businessman américain très rapace (page 29). Cela ne veut pas dire qu'Hergé pensait que tous les Américains étaient comme lui !

Peut-on d'ailleurs considérer cette caricature comme antisémite ? Ces deux Juifs nous font rire, et il est très difficile de détester ceux qui vous font rire ! On retrouve ici le même phénomène que pour Tintin au Congo. L'humour d'Hergé est incompatible avec la haine sous toutes ses formes.


Last edited by Spalding on Mon 6 Dec - 20:04 (2010); edited 1 time in total
Back to top
yiarkyiark
Guest

Offline




PostPosted: Mon 6 Dec - 14:43 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Spalding wrote:
Je me suis expliqué sur cette caricature dans mon sujet Tintin et la politique. C'est la caricature traditionnelle des usuriers juifs. Dans Tintin en Amérique, vous pouvez voir aussi la caricature d'un businessman américain très rapace (page 29). Cela ne veut pas dire qu'Hergé pensait que tous les Américains étaient comme lui !

Peut-on d'ailleurs considérer cette caricature comme antisémite ? Ces deux Juifs nous font rire, et il est très difficile de détester ceux qui vous font rire ! On retrouve ici le même phénomène que pour Tintin au Congo. L'humour d'Hergé est incompatible avec la haine sous toutes ses formes.

Autant pour Tintin au Congo, et Tintin en Amérique j'ai un oeil amusé, lié a la jeunesse et la naïveté de l'album, autant ce "gag" ne me fait pas sourire, et je suis surpris qu'Hergé ait pris la peine de regretter et de se justifier sur l'affaire Blumenstein sans parler de ce truc, peut être que Sadoul ne lui a pas posé la question non plus.
Je ne veux pas faire de procès a quiconque, je le fais remarquer c'est tout. La période était trouble, et il est tellement facile de juger avec 60 ans de recul. L'étoile mystérieuse restera quand même un album à part pour moi, un peu dérangeant.
Back to top
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 6 Dec - 16:08 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Je comprends ton point de vue. Mais pour moi, cette caricature n'est pas antisémite pour les raisons indiquées. L'humour désamorce sa charge potentiellement antisémite. Hergé l'a en plus supprimée dès la première parution de L'étoile mystérieuse. Cette suppression est d'autant plus significative que l'album a paru en 1942, donc en plein sous l'occupation nazie de la Belgique (1940-1944). Je répète par ailleurs que les activistes juifs de Palestine sont plutôt vus favorablement dans L'or noir (première version), le mot "juif" étant bien indiqué.

Cette caricature ne m'interpelle pas non plus spécialement, puisqu'elle évoque beaucoup pour moi celle du businessman américain de Tintin en Amérique (page 29). De même, le personnage de Blumenstein (Bohlwinkel) serait passé complètement inaperçu à un autre moment. On ne le voit que rarement et le mot "juif" n'est jamais écrit. Hergé a mis aussi en scène des personnages antipathiques de toutes origines.

Ce qui gêne en fait surtout, c'est le contexte de l'époque. L'humour n'était pas de mise en l'occurrence. Hergé ne s'est pas assez posé de questions et a commis une maladresse, même si elle n'est pas capitale.

Hergé ne se rendait manifestement pas bien compte à l'époque de ce qui se passait réellement pour les Juifs, n'était d'ailleurs pas le seul. Il pensait continuer à s'amuser comme en temps de paix. S'il avait fait une caricature sur les businessmen américains, pourquoi pas sur les usuriers juifs ? Du reste, elle n'était pas bien méchante, comme je l'ai dit.

On peut bien sûr condamner après coup cet humour un peu déplacé. Mais la politique nazie à l'égard des Juifs était vraiment incompréhensible pour la plupart des gens, dans sa radicalité. Par exemple, le philosophe d'origine juive Raymond Aron travaillait à ce moment-là pour la BBC à Londres : émissions destinées à la France libre. Il a dit plus tard qu'il ne se doutait pas jusqu'à quel point l'antisémitisme nazi était allé...


Last edited by Spalding on Mon 6 Dec - 18:47 (2010); edited 3 times in total
Back to top
yiarkyiark
Guest

Offline




PostPosted: Mon 6 Dec - 16:37 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Je suis ton point de vue à 99%, je n'ai jamais pensé qu'Hergè était un antisémite militant, d'ailleurs l’anecdote de l'or noir est très juste. Il est évident également qu'il n'avait pas idée du réel traitement apporté aux juifs, mais je reste persuadé que l'époque et l'environnement de travail (le soir aux mains des allemands) a profondément joué sur l'écriture de l'histoire, les deux équipes qui s'affrontent , les gentils découvreurs aventuriers et les méchants juifs américain capitalistes qui veulent voler la découverte, cette énorme étoile jaune qui risque d'être la fin du monde, ... . C'est peut être fortuit ou innocent mais certainement vu d'un très bon oeil par l'occupant. Maintenant je ne dis pas que c'est un brûlot antisémite, et cet album trône fièrement dans ma bibliothèque avec les autres Tintin.

Et je répète : je ne pense pas qu'Hergè était antisémite , (pardon je suis convaincu) :-)
Back to top
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 6 Dec - 18:38 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Il est certain que la guerre a marqué cette histoire. Il y a une atmosphère très "fin du monde" au début, avec cette étoile menaçant de rencontrer la Terre. Par ailleurs, la rue dévastée (page 10) évoque un bombardement.

Personnellement, L'étoile mystérieuse ne m'a jamais très enthousiasmé et me met un peu mal à l'aise. Des mutations génétiques sur un aérolithe tombé dans l'océan Arctique, je n'arrive pas à y croire : sans doute un manque d'imagination ! Je trouve aussi que le récit est trop linéaire, manque d'imprévus.

Maintenant, tu soulignes un aspect intéressant : la concurrence entre une équipe européenne et une autre américaine pour s'approprier l'aérolithe. On a pensé y déceler une certaine vision conforme à la propagande nazie de l'époque, soulignant l'antagonisme entre les Européens d'un côté, les Anglo-Saxons (Américains et Britanniques) de l'autre. De fait, on remarque l'absence d'un savant anglais dans la liste des membres de l'expédition (page 14). Hergé ne pouvait évidemment pas se le permettre avec la censure allemande.

Maintenant, il faut prendre une grosse loupe pour remarquer cette absence. Il y a par ailleurs toujours eu une certaine rivalité économique et scientifique entre l'Europe et les États-Unis. Le capitaine Chester, qui vient en aide à Tintin (pages 29-31), porte aussi un nom bien anglo-saxon, comme d'ailleurs Haddock lui-même ! Le capitaine américain du navire Peary se comporte aussi très bien, empêchant que Tintin soit descendu (page 47). Bref, difficile de ressentir une haine féroce contre les Anglo-Saxons après avoir lu cette histoire !

Pour résumer, nous constatons des éléments qui semblent aller dans le sens de l'idéologie nazie, du moins à première vue. Mais en même temps, cela n'est pas assez systématique, il s'en faut même de beaucoup, et peut aussi être interprété différemment.

S'agit-il de simples hasards ? Ou Hergé commençait-il à subir de manière embryonnaire l'influence de tous ces fascistes introduits par les Allemands au journal Le Soir, comme pour les autres journaux ? Effectivement, ton hypothèse d'une influence, même inconsciente, se défend très bien. Mais on ne peut pas l'affirmer à coup sûr.

Hergé s'est-il rendu compte du danger ou a-t-il simplement voulu changer d'horizon ? Toujours est-il qu'Hergé évacue complètement la politique dans les deux diptyques qui suivront ensuite : Licorne-Trésor, Boules-Temple.

Pour être complet sur le sujet, on fera aussi remarquer à Hergé la chauve-souris surmontée d'un point d'interrogation, avec une étoile de David à l'arrière-plan. C'est dans Les sept boules de cristal : scène du music-hall, page 16.

Là, Hergé répondra qu'il avait été complètement interloqué par cette remarque, avait simplement trouvé ce motif très décoratif et n'avait même pas pensé à une étoile de David ! On peut quand même lui accorder le bénéfice du doute. Maintenant, on ne peut exclure qu'Hergé ait été influencé par les représentations nazies. Mais d'un autre côté, cette scène de la page 16 n'évoque rien d'antisémite pour un lecteur ordinaire. On y verra tout au plus une allusion aux mystères de la Kabbale, le grand livre ésotérique des Juifs.


Pour conclure sur Hergé et les Juifs, on trouve :

1) Un élément antisémite, du moins à première vue : le personnage de Blumenstein (Bohlwinkel) dans L'étoile mystérieuse. Mais il n'apparait que rarement et le mot "juif" n'est surtout jamais écrit. Ce personnage est aussi complètement noyé parmi les affreux de toutes origines mis en scène par Hergé !

2) Une caricature traditionnelle des usuriers juifs, toujours dans L'étoile mystérieuse. Mais cette scène ne sera pas reprise dans l'album paru sous l'occupation nazie. Elle rappelle aussi le businessman américain de Tintin en Amérique (page 29). Ces usuriers juifs nous font par ailleurs rire et en deviennent presque sympathiques !

3) Une représentation de l'étoile de David, à l'arrière-plan d'un music-hall. Là, toutes les interprétations sont possibles : anti-sémite, pro-sémite, neutre, simplement à finalité esthétique et décorative. J'aurais plutôt tendance à croire Hergé et à choisir cette dernière interprétation.

4) Un aperçu plutôt favorable des activistes juifs dans la Palestine sous mandat britannique : Au pays de l'or noir (première version). Et le mot "juif" est alors bien écrit, contrairement à L'étoile mystérieuse !


Maintenant, pour l'attitude d'Hergé vis-à-vis du fascisme, particulièrement du nazisme, on trouve :

1) Une histoire clairement antifasciste et antinazie : Le sceptre d'Ottokar. Remarquons aussi les tendances antifascistes de L'affaire Tournesol, comme par ailleurs anticommunistes. Je renvoie ici à mon sujet Tintin et la politique.

2) Hitler et Mussolini sont aussi ridiculisés dans plusieurs Quick et Flupke. De son côté, Monsieur Bellum traite Hitler de fou. J'en ai mis des exemples dans les sections du forum concernées.

3) Une histoire un peu ambigüe, avec cette rivalité entre l'Europe et les États-Unis dans L'étoile mystérieuse. Mais cela ne débouche pas sur une haine des Anglo-Saxons, il s'en faut même de beaucoup !


Voyons maintenant pour le racisme. On relève :

1) Une attitude paternaliste et condescendante à l'égard des Noirs dans Le Congo. Hergé, qui débutait, a reconnu qu'il avait trop suivi les stéréotypes de son époque : "Les Noirs sont de grands enfants, heureusement qu'on est là pour faire leur bonheur !" Ce n'est manifestement pas le racisme haineux de Hitler !

2) En sens contraire, Hergé prend le parti des Chinois dans le Lotus bleu, éprouve aussi des sympathies pour les Indiens dans L'Amérique et Le temple du Soleil, pour les Tsiganes dans Les bijoux de la Castafiore.

3) Plus généralement, l'humour constant et la dérision de Hergé font très mauvais ménage avec le racisme, comme d'ailleurs l'antisémitisme ou l'adhésion à une idéologie quelconque!


Pour conclure, je pense qu'Hergé serait relaxé d'antisémitisme, fascisme ou racisme au vu de tous ces éléments, s'en sortirait même plutôt avec des félicitations ! Désolé par ailleurs d'avoir été long, mais le sujet était vraiment intéressant.

Tu seras probablement d'accord avec moi. Pour connaitre valablement les tendances idéologiques ou politiques de quelqu'un, il ne faut pas extrapoler à partir d'un ou deux éléments isolés de leur contexte. On considèrera plutôt l'œuvre entière de cette personne, pour en faire une synthèse aussi objective que possible.

J'en profite pour faire un peu de pub pour mon sujet Tintin et la politique ! Dans mon message 7 de ce sujet (page 8), j'essaie justement de faire la synthèse des tendances idéologiques et politiques d'Hergé. Cela pourra t'intéresser, mais je ne prétends pas avoir tout dit !


Last edited by Spalding on Tue 7 Dec - 10:00 (2010); edited 12 times in total
Back to top
monsieur Li
Patron du Lotus bleu
Patron du Lotus bleu

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 5,402
Emploi: écornifleur à roulettes
Localisation: chez les fils du Dragon
Pays: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Mon 6 Dec - 18:51 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Spalding wrote:
[...] Ces deux Juifs nous font rire [...]

Non, pas du tout.

Si toute les blagues de Hergé avaient ce niveau, elles ne vaudraient pas grand chose. L'humour repose ici plus sur la condition sémite des personnages. Généralement, les autres gags reposent plus sur la maladresse ou la bêtise des personnages. Pas sur leurs origines.

Cette caricature est beaucoup plus méchante que celle des buisnessmen américains, à laquelle tu la compares. Ceux-ci sont présentés comme mauvais, mais ils ne sont pas autant caricaturé, pas aussi enlaidi, que les juifs. De plus, dans Tintin en amérique, on ne voit que des américain : des gangsters, des buisnessmen véreux, mais aussi des policiers plus respectacles. Ajoute à ça que la suite de l'euvre nous a présenté des américains qui sans être très présent, ont des qualités (comme ll'équipage du croiseur Los Angeles dans Coke en Stock, malgré leur courte apparition). Les Buisnessmen font partie d'une cathégorie socio-professionnelle, et non pas vraiment une origine commune, qui pourraient être présenté comme répréhensible. Ce n'est donc pas du tout pareil.

Hergé a affiché son opposition contre l'idéologie de Hitler et de l'expensionnisme allemand, dès le sceptre d'Ottokar. Il n'empêche qu'il a collaboré à l'idéologie de l'époque, avec plus ou moins bonne grâce, suite à l'occupation. On ne peut d'ailleurs le lui reprocher.

Pour ma part, je pense que loin de nier l'esprit clairement anti-américain et antisémite de l'aventure d'origine, on devrait féliciter Hergé d'avoir, autant qu'il a pu, limiter le nombre de ces messages implicites de propagande. J'imagine d'ailleurs que la réalisation du dyptique du trésor est une réaction normale face aux demandes de propagandes : ce sont les albums les moins orienté vers le contexte politique international de son temps.
________________________

©Hergé/Moulinsart 2010

Back to top
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Wed 8 Dec - 08:43 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

Je suis d'accord à 50 % seulement avec toi. Mais je ne vais pas me répéter intégralement, ayant déjà été assez long. Disons que tous les personnages d'Hergé sont des caricatures, humour oblige. S'il fait une caricature des Juifs sous les traits sémites habituels, ce n'est donc pas forcément dans une intention antisémite.

Par exemple, le personnage de Spalding (votre serviteur) est le type même de l'Anglais, tel qu'on l'imagine. Et il ne joue pas un rôle particulièrement brillant dans Vol 714 pour Sydney, celui du traître. Faut-il en conclure qu'Hergé essaie alors de rabaisser et déprécier tous les Anglais par l'intermédiaire de Spalding ? C'est bien possible. Mais comme Hergé a représenté des affreux de toutes origines, c'est alors l'humanité entière qu'il vise. Jetez vite tous vos Tintins au feu pour ne pas être contaminés !

Par ailleurs, je ne suis pas de ton avis. Ce businessman américain (Amérique, page 29) me parait très antipathique, puisqu'il essaie de racheter les terres des Indiens à vil prix. Et ceux-ci seront finalement expulsés de force. Pour moi, c'est une caricature très méchante !

Les Américains ne sont pas sinon toujours vus de manière négative. Mais c'est aussi le cas des Juifs, avec le portrait plutôt favorable qu'Hergé en fait dans L'or noir (première version). Même la caricature des usuriers juifs est ambigüe, puisqu'ils nous font rire (moi en tout cas) et deviennent donc sympathiques. C'est cette phrase précisément qui me fait rire : "Avec la fin du monde, je ne serai pas en tout cas obligé de rembourser mes fournisseurs." J'y vois de l'humour désespéré, un peu cynique, mais quand même de l'humour !

Comme le dira plus tard Hergé, on a toujours fait des blagues juives, comme on fait des blagues sur les Ecossais, les Auvergnats, les Belges... Ce n'est pas toujours très fin, mais il faut bien rire un peu. On ne diabolisera pas trop ceux qui font de temps en temps ce genre de caricature...

Les Juifs étaient aussi particulièrement nombreux parmi les usuriers et dans la finance. Cela vient du fait que les métiers de l'argent ont été pendant longtemps interdits aux chrétiens, car considérés comme impurs. Les Juifs en avaient donc presque acquis le monopole à la longue. Ils avaient la réputation d'être très rapaces, mais y étaient aussi obligés par leur métier. Je signale à cette occasion que les Juifs ne pouvaient posséder de la terre et devenir agriculteurs, en tout cas jusqu'à leur émancipation au 19e siècle dans la plupart des pays européens.

Par ailleurs, il est sûr qu'un certain type physique est plus répandu chez les Juifs qu'ailleurs. Pendant longtemps, on ne se mariait que dans sa communauté religieuse, ce qui favorisait la transmission de certains traits morphologiques. Mais cela ne veut pas dire évidemment que tous les Juifs ont le type physique en question, loin s'en faut. Il suffit d'aller en Israël pour s'en rendre compte.

Compte tenu des données précédentes, il était donc inévitable qu'on fasse parfois des caricatures sur les usuriers juifs, histoire de s'amuser un peu. Et les dessinateurs en question n'étaient pas forcément des obsédés antisémites ou des nazis, surtout quand ils caricaturaient tout le monde comme Hergé !

S'agissant de L'étoile mystérieuse, les éléments à charge contre Hergé seraient en fait passés inaperçus sans le contexte de l'époque. Cela montre bien que cette histoire n'est pas orientée idéologiquement.

Pour avoir un jugement objectif, il vaut mieux en fait considérer toute l'œuvre d'une personne que des éléments isolés. Et là, Hergé s'en sort manifestement très bien !


Last edited by Spalding on Sun 19 Dec - 16:03 (2010); edited 11 times in total
Back to top
Spalding
Domestique du château
Domestique du château

Offline

Joined: 13 Nov 2009
Posts: 571
Pays: France
Région: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Wed 8 Dec - 08:46 (2010)    Post subject: Polémique sur Hergé Reply with quote

J'ai complété ma réponse précédente par des éléments importants.

Reportez-vous-y sans plus tarder ! Mort de Rire
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Les Aventures de Tintin Forum Index -> Hergé et son oeuvre -> Hergé et ses collaborateurs -> Hergé All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 of 7

 
Jump to:  

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

TOUS DROITS RESERVES Les Aventures de Tintin / le forum des tintinophiles
© 2009-2012 Les Aventures de Tintin / le forum des tintinophiles.
Forum non-officiel sur les aventures de Tintin.
Tintin est une marque déposée © Hergé / Moulinsart 2012
Toutes les images incluses dans ces pages sont la propriété exclusive de leurs auteurs, ayant droits et/ou éditeurs.
Elles ne sont ici qu'a titre de réference ou d'illustration. Si les propriétaires le désirent, elles seront retirées immédiatement.